Homélies des fêtes liturgiques

Tard, je t’ai aimée Beauté si antique et si nouvelle, tard je t’ai aimée. Tu étais au-dedans de moi et j’étais, moi, en dehors de moi-même. Et c’est en dehors que je te cherchais ;  je me ruais, dans ma laideur, sur la grâce de tes créatures. Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi, retenu loin de toi par ces choses qui ne seraient point, si elles n’étaient en toi.
            Saint Augustin

                                                                                    

Maurice Zundel a consacré sa vie à la rencontre de Dieu en l’homme. Le chemin et l’espace de cette rencontre est l’intériorité. Passer du dehors au dedans, tout vivre de l’intérieur, d’un intérieur nourri de tout ce qui suscite, anime « ce qu’il y a en moi de plus grand que moi ».



Méditations de NOEL Continuer la lecture de Homélies des fêtes liturgiques

Méditer avec Maurice Zundel

No 151 compNous ne saurions trop admirer cette solution chrétienne qui n’émane pas d’un philosophe ou d’un savant, mais qui émane de l’authenticité dans le don de soi, de la générosité infinie qui est Jésus lui-même. Pour nous faire homme, il faut entrer dans le dialogue avec Dieu. C’est dans cette intimité d’amour que devient perceptible la musique silencieuse qui est le Dieu vivant. L’homme se constitue dans sa grandeur en un regard vers l’Autre. Il perdrait sa valeur en pensant à soi-même.
Redécouvrons cette grandeur que nous avons à réaliser pour devenir un ferment de libération à l’égard de tous nos frères humains. Nous avons à faire fructifier ce secret merveilleux pour communiquer cette grandeur à tous ceux qui sont – fort heureusement, d’ailleurs! – travaillés par ce désir de grandeur, grandeur de démission, d’amour et de générosité. (Émerveillement et pauvreté)

Continuer la lecture de Méditer avec Maurice Zundel