Les grandes lignes
de
la pensée spirituelle  de  Maurice Zundel

par Jocelyne Chemier-Mishkin, journaliste et auteure*

No 150 compNous ne serions que des fourmis dans une fourmilière, s’il n’y avait personne en nous. Cette présence divine qui nous consacre, qui est tout le secret de notre personnalité, c’est cela qu’il s’agit de rendre possible.       Maurice Zundel

  Dieu est une présence intime à l’intérieur de soi qui désire se communiquer de façon permanente. Il est Source et Origine de l’être et de la vie.

   Cette présence n’est pas une grande force souveraine extérieure qui dominerait l’homme et l’univers depuis un ciel imaginaire. Elle n’est pas une domination despotique qui ferait de ses créatures, des pantins soumis. Cette fausse image de Dieu, véhiculée dans l’Ancien Testament, est révolue depuis que Dieu s’est fait homme en la personne de Jésus.

   Dieu s’est fait chair pour délivrer l’humanité de cette erreur qui l’emprisonnait en elle-même. En Jésus, Dieu se dévoile véritablement à l’homme en se créant à l’image de celui-ci.

   Loin d’être un Dieu solitaire narcissique se contemplant lui-même, Dieu se montre au contraire, en Jésus, son modèle divin, comme une Omnipotence d’Amour Créatrice. Son essence, qui est l’« ETRE», est Amour et uniquement Amour.

Continuer la lecture de